12.11.2018 — 24.11.2018

Résidence

Pôle régional Cirque Le Mans

Cie Le Rugissement de la Sardine

Naufragé du bitume & Marguerites

Il y a un an, Zoé Beunet-Lohner et Erwan Ferrier créent la compagnie Le Rugissement de la Sardine à leur sortie de l’école de cirque de Bordeaux. L’une et l’autre ont un projet solo ; ils s’accompagnent mutuellement lors de la création. Le Pôle régional Cirque Le Mans, dont l’une des missions est le soutien à l’émergence, les accueille en résidence à la Cité du Cirque du 12 au 24 novembre 2018.

Création : « Naufragé du bitume », solo d’Erwann Ferrier (acro danse)

Naufragé, celui qui fait naufrage, dont le navire à subit un désastre irréparable.
Bitume qui recouvre le sol de nos villes, nos villages et use nos semelles.

Le Naufragé du Bitume. Celui que la vie a échoué dans le bas fond de la jungle urbaine. Ces personnes souvent à la frontière entre la plus vraie des réalités et la plus grande des folies.

Ils dégoûtent, répugnent, sentent mauvais. Ils dérangent, gênent notre éthique. Ils nous font peur ! Comme l’ombre qui nous poursuit tous et que l’on fuit comme la peste… Ils nous font peine, parfois ils nous font sourire ou même rire. Ils sont sales et moches… mais leur yeux ! Leur regards sont les plus beaux, les plus forts, les plus vrais. Ils sont les plus courageux des sans-courage. Ils sont pour moi la plus belle et triste représentation de la poésie contemporaine. Ce sont eux qui inspirent ce solo, ces beaux fous que la vie a giflé sans pitié.

C’est avec une certaine légèreté, un humour décalé, dans une atmosphère absurde que je vais tenter de livrer un hommage poétique et pittoresque, par le corps acrobatique et dansé.

Création : « Marguerites », solo de Zoé Beunet-Lohner (cerceau aérien)

Qui sont ces artistes, scientifiques, femmes politiques, du début du siècle dernier, que l’histoire a oubliées ? Avec quelle détermination ont-elles mené leurs batailles ? Comment leurs convictions de l’époque façonnent-elles aujourd’hui mon quotidien ? Vivrais-je de la même façon si elles n’avaient pas existé ? Leur désir de liberté ne m’a-t-il pas permis à moi, vivant aujourd’hui, d’être plus libre à mon tour ? Une envie grandissante de leur rendre hommage, d’évoquer leurs passages et les traces qu’elles ont laissées derrière elles, en leur offrant une place dans mon travail. Aller à leur rencontre, à travers une courte forme de spectacle de cirque aérien sur le thème des traces, celles qui témoignent des chemins parcourus, les empreintes de nos propres combats.

Compagnie Le Rugissement de la Sardine (33)

Au début de l’été 2017, Zoé Beunet-Lohner et Erwan Ferrier viennent tout juste de terminer leur formation circassienne à l’école de cirque de Bordeaux. L’une spécialisée en cerceau aérien, l’autre en acrobatie et équilibres sur les mains, ils décident ensemble de se lancer dans l’aven¬ture de la création de la compagnie Le Rugissement de la Sardine. La création artistique débute par le lancement de deux courtes formes en solo, « Marguerites » et « Naufragé du bitume ».

Soutiens : Ville de Bordeaux, dispositif Je relève le défi ; Département de la Gironde, dispositif Jeunes en action ; École de cirque de Bordeaux (33)

Accueil en résidence Pôle régional Cirque Le Mans