09.07.2018 — 20.07.2018

Résidence

Pôle régional Cirque Le Mans

Cie Des hommes qui portent et des femmes qui tiennent

"Neptumium Ratons"

Dans « Neptumium Ratons » (sortie prévue en 2019), le mouvement hip hop se raconte avec le langage du cirque. La compagnie Des hommes qui portent et des femmes qui tiennent imagine son prochain spectacle comme la traversée didactique de l’univers artistique qui les a inspirés. La Cité du Cirque accueille l’équipe de danseurs-circassiens du 9 au 20 juillet 2018 pour un travail de recherche technique, dramaturgique et chorégraphique.

Spectacle en chantier jeudi 19 juillet 2018 à 20h30 à la maison pour tous Jean-Moulin, 23 rue Robert-Collet (tout public, entrée libre, 20 min) dans le cadre du festival Soirs d’été.

Création : « Neptumium Ratons », cirque et hip hop

Sortie : 26 avril 2019

Disciplines : cerceau aérien, sangles aériennes, jonglerie, acrobatie, hip hop et danses

Équipe : Morgane Lenzi, Kurtis Garcia, Aloïs Leclet et Thibault Bages à l’écriture et à l’interprétation

Projet artistique

« Nous sommes assez fiers d’avoir élaboré un processus de création original. Nous avons étudié et analysé les codes des cinq composants du mouvement hip hop, à savoir : Bboying / Rap / Djing / Graffiti / Human BeatBox. Par la suite, nous nous sommes imprégnés des codes et les avons transcrits dans notre connaissance du cirque. Comment fait-on du bboying avec nos agrès ? Est-ce qu’on peut sampler une acrobatie ?

[…] L’énergie des danseurs nous fait bouger différemment dans notre corps de circassien, leur musique nous entraîne, l’univers de la rue nous fascine et en particulier la proximité des spectateurs et des acteurs… […] Les origines du hip hop ont défini l’origine de notre langage corporel circassien. Avec ce langage nous tenterons d’aborder les composantes de l’identité. Avec légèreté, humour mais aussi quelques passages sérieux et profonds. »

Soutiens : Maison des cultures de Saint-Gilles, Bruxelles [BE] ; Latitude 50, Marchin [BE] ; Espace Catastrophe, Bruxelles [BE] ; Wolubilis, Bruxelles [BE] ; Nil Obstrat, Saint-Ouen l’Aumône (95) ; Archaos, Pôle national Cirque, Marseille (13) (en cours) ; SmartBe ; mentoring de Milan Emmanuel, compagnie No Way Back, Détours festival, Bruxelles [BE] ; Espace Georges Sand, Ville de Chécy (45). Résidences : Maison de la création NOH, Bruxelles [BE] ; La Roseraie, Uccle [BE] ; La ville d’Ath, accueil en création au CAR (ASBL Maison Culturelle d’Ath) [BE] ; Wolubilis, Bruxelles [BE] ; Compagnie 36, Fresnes ; Espace Georges Sand, Ville de Chécy (45).

Compagnie Des hommes qui portent et des femmes qui tiennent (45)

La compagnie Des hommes qui portent et des femmes qui tiennent a été créée en mars 2016. C’est une compagnie française dont le siège est situé au domicile de sa présidence, à Saint-Denis-en-Val. Les artistes quant à eux, sont originaires de différentes régions. La compagnie a pour valeur la mixité des arts. Nous proposons dans chacune de nos créations un propos, un concept qui pousse le public à réfléchir et à créer du lien social. Nous nous engageons également dans l’accès à la culture pour tous, notamment par la diffusion de nos spectacles dans des lieux hétéroclites.

Accueil en résidence Cité du Cirque, Pôle régional Cirque Le Mans