10 juin 2021

Communiqué

 

La scène publique en tension ou comment faire revenir les politiques au cœur de la question culturelle.

Territoires de Cirque s’est construit dans un contexte de politiques publiques de la culture volontaristes, ambitieuses et transparentes. L’histoire institutionnelle récente du cirque et sa dimension pionnière ont permis ce développement et une articulation souvent heureuse entre politique nationale et réalités territoriales des collectivités. Les effets leviers de l’État étaient alors bien réels et prenaient souvent appui sur des dynamiques locales tangibles. Qui de l’œuf ou de la poule ? Peu importait et l’histoire de ces coopérations vertueuses a rapidement produit une vraie et pérenne légitimité de la dépense publique. Ce contexte politique a donc contribué à la création de Territoires de Cirque.

Depuis plus de 15 ans, ce réseau d’affinités et d’engagements a porté de nombreux chantiers de réflexion dans l’espace public. Certaines villes et collectivités semblent toutefois s’engouffrer dans les interstices laissés béants par – notamment – la crise sanitaire et s’invitent dans les fonctionnements mêmes des maisons d’art et de culture comme par exemple à Arles ou Lunéville, …, sous un nombre de raisons plus ou moins avouées, la plus couramment évoquée étant celle de vouloir s’adresser au plus grand nombre. La question du « populaire » s’invite alors, sans nuance, ni retenue…

La faiblesse du discours de ces équipes en charge de certaines collectivités renvoie à une relative méconnaissance de ce qui se joue, dans le cirque et ailleurs depuis 50 ans. Sur toutes les scènes, tous les sites, au cœur des territoires et en relation étroite avec les habitants, la diversité du cirque de création reste partout célébrée.

À l’État, dans le cadre de la loi de 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine, de veiller au respect des missions et des rôles de chacun, et de prévenir d’un glissement vers une culture exclusivement marchande et de façade.

Nous savons les équations budgétaires complexes et les tensions politiques multiples. Et nous savons également que nous ne construisons et ne construirons rien sans un dialogue transparent avec celles et ceux qui restent passionnés par la chose publique. Les acteurs du cirque de création ne jouent pas contre les élus et les institutions publiques. La partie se mène ensemble. (Re)venez sous les chapiteaux ou dans les théâtres, regardez les gens sourire, s’émouvoir, se lever pour applaudir. Et tenons à distance cette défiance qui s’installe.

Territoires de Cirque

Contact
Delphine Poueymidanet, Secrétaire générale
contact@territoiresdecirque.com
+33 (0)6 79 77 10 - c/o Onda 13 bis rue Henry Monnier 75009 Paris

pdf →

Territoires de Cirque — c/o ONDA 13, bis rue Henry Monnier — 75 009 PARIS — Secrétaire générale : Delphine Poueymidanet